Quelles sont les œuvres incontournables de Charles Baudelaire ?

Charles Baudelaire figure parmi les écrivains célèbres de la littérature française. Ses œuvres manifestent la langue française par excellence, où une variété de procédés rhétoriques ainsi que des vocabulaires assez complexes sont utilisés pour formuler les idées. On peut également constater que ses poèmes respectent, dans la plupart du temps, les procédés stylistiques issus du courant classique, comme la versification. Ce poète de renom a su mélanger dans ses recueils de poèmes le romantisme et le symbolisme à travers ses propres visions de l’amour, de l’idéal et surtout du beau. L’œuvre Charles Baudelaire la plus connue reste les Fleurs du Mal, qui a été pointée du doigt par de nombreux journalistes. Découvrez ci-dessous les œuvres de Baudelaire qui ont marquées l’histoire de la littérature et du monde moderne.

Les Fleurs du mal : un recueil de poèmes incontournables pour appréhender l’idéologie baudelairienne

Étant un poète malheureux et maudit, Charles Baudelaire a écrit « Les fleurs du mal » afin d’évoquer tous les problèmes sociaux d’une manière très poétique et symbolique. À travers ce célèbre recueil, Baudelaire exprime sa tristesse de la perte de son père, de son manque d’affection vis-à-vis de sa mère ainsi que de son jugement maladif à propos de l’amour. En effet, « Les fleurs du mal » se présente comme une œuvre définissant l’art de la poésie tel le miroir de la souffrance et du mal existentiel. Bien que les fleurs symbolisent la beauté et la pureté, elles ne sont pour Baudelaire que des choses éphémères et d’aucune utilité.

Le Spleen de Paris : transcendance de la poésie traditionnelle

Le « Spleen de Paris » est une œuvre Charles Baudelaire qui se veut affranchir un pas vers un art traduisant au mieux le monde moderne. Puisque pour le poète « Les fleurs du mal » s’affiche déjà comme l’apogée de la poésie traditionnelle, il a donc écrit « Spleen de Paris » dans une prose poétique, en absence de rythme et de rime. Ce qui fait de ce recueil une œuvre moderne dépourvue de toute trace de l’ancien style d’écriture, où les règles de la versification telles que le sonnet ont été respectées. Ce recueil de poèmes vise ainsi à traduire l’irrégularité de la vie urbaine.

Les Paradis artificiels : un essai sous influence de la drogue

Cet essai est un engagement qui se veut peindre la réalité d’une manière à traduire le réel en toute subjectivité. « Les Paradis artificiels » est structuré en deux parties, la première étant consacrée explicitement au haschich, et la seconde est un commentaire du livre « Confession d’un mangeur d’opium ». Il est à noter que ce titre traduit déjà la drogue, dont le but est de stimuler la créativité de l’auteur.

C’est quoi l’histoire de l’Opéra de Paris ?
Top 3 des expositions permanentes à voir à Paris