Comment s’organise l’Empire napoléonien ?

Louis Napoléon di Buonaparte est né le 15 août 1769 à Ajaccio, un an après le rachat de la Corse à la République de Gênes. Deuxième fils de Carlo Maria Buonaparte et Maria Letizia Ramonilo, il est issu d’une famille de treize enfants de l’aristocratie corse. Son père, avocat, s’est battu pour l’indépendance de la Corse jusqu’à une défaite décisive à Ponte-Nuovo. Orageux, querelleur et fier, le juvénile d’alors n’admettra pas l’annexion de son île aux Français.

Un État à changer et La Constitution du Consulat

C’est sous napoléon 1er que la France a subi d’importantes réformes qui ont contribué à façonner l’identité du pays après la révolution et en ont fait l’un des pères des institutions. Après la révolution, les Français ont acquis de nouvelles libertés et l’égalité civile à l’époque napoléonienne. Libérés du joug féodal et du clergé, les paysans restent sous l’influence de la bourgeoisie, qui devient riche et forme de grands domaines.

Mais tous sans exception voulaient la paix, la stabilité de l’économie, la fin du bouleversement politique et les insécurités dans les territoires. C’est le but que s’est fixé napoléon. Il a commencé par proclamer la Constitution du VIII. Les pouvoirs exécutifs sont surtout attribués au premier consul, qui limite une petite partie des fonctions des deux autres. Il nomma des ministres, s’occupa des traités et des déclarations de guerre.

La législature était relativement petite, composée de deux chambres de 300 membres chacune. Le tribunal s’est contenté de la discussion des lois ensuite le législateur a voté sur les lois sans pouvoir en discuter. Si le régime de napoléon vous intéresse, cliquez ici pour plus d’infos.

L’organisation du Régime et les agents de Bonaparte

L’histoire interne du consulat durant l’empire napoléonien a connu une réorganisation efficace et rapide de l’administration territoriale. La police s’est empressée de rétablir l’ordre autour de la Provence et du Languedoc, où les voleurs s’étaient installés. Cependant, ces mesures se sont souvent avérées exagérer, d’autant plus que l’église ne s’est pas arrêtée complètement d’interférer dans les affaires.

Les nouvelles routes permettaient de restaurer les lignes de communication de plus, elles visaient à faciliter le mouvement des armées et des agents. La centralisation du pouvoir initiée sous le règne de l’Ancien Régime est renforcée par le consulat. Napoléon prend la plupart de ces décisions au palais des Tuileries, où il s’installe. Dans le département, les pouvoirs étaient transférés à l’administrateur qu’il a désigné. C’étaient des préfets, il nommait le maire des villes de moins de 5 000 habitants, pour les autres grandes villes le rôle incombait au premier consul.

Les mesures du Consulat

Pendant le règne de napoléon, la réconciliation des Français exigeait un renouvellement de l’entente entre le clergé et les révolutionnaires patriotiques. Il a donc signé un concordat avec le Pape Pie VII. L’église a retrouvé une position dominante dans la société française, mais en retour, le gouvernement avait également une influence sur l’église, et Bonaparte était responsable de la nomination des évêques et de la rémunération des fonctionnaires ecclésiastiques.

Cependant, Pie VII entre en conflit avec l’empereur et est interné à Fontainebleau. En 1813 un nouveau concordat est signé, ce que le pape refuse. Les règles juridiques de l’Ancien Régime ont été complètement modifiées par l’introduction de nouvelles lois et règles juridiques. Le Code civil, promulgué en 1804, tient compte des transformations irréversibles de la révolution, mais retient certains des principes de l’Ancien Régime.

Le Code civil a ainsi repris des actes du Moyen Âge affirmant la liberté personnelle, les égalités des habitants devant la laïcité et la loi de l’Église. Cependant, il a renforcé l’autorité paternelle dans la famille tout en réduisant le statut des femmes et des enfants. Le droit de propriété a été renforcé, ce qui a provoqué la montée de la bourgeoisie.

Quelles sont les œuvres incontournables de Charles Baudelaire ?
C’est quoi l’histoire de l’Opéra de Paris ?