Économisez sur votre facture de gaz en citerne : Astuces pour trouver le fournisseur le plus abordable

gaz

Publié le : 07 novembre 20237 mins de lecture

Les prix du gaz n’ont cessé d’augmenter depuis plusieurs années. Cette énergie est pourtant encore couramment employée dans de nombreuses maisons françaises, notamment à la campagne, car elle est simple d’utilisation. Le propane est le gaz le plus courant. Il se conserve dans des citernes extérieures, raccordées au système de chauffage et d’eau chaude de la maison. Les fournisseurs de gaz en citerne sont peu nombreux sur le marché et ont tendance à garder leurs clients un peu captifs de contrats qui ne sont pas forcément intéressants pour eux. Heureusement, il existe quelques astuces pour faire baisser les tarifs et trouver un fournisseur attractif.

Pourquoi négocier le tarif du gaz en citerne ?

Il faut savoir que le fournisseur de gaz en citerne a tendance à adapter ses tarifs à son client. Pourquoi ? Il ne reste que quatre leaders du gaz propane sur le marché. Ils regroupent environ 90 % des parts de marché et ont intérêt à tirer sans cesse les prix vers le haut. C’est ce qui explique que remplir sa citerne devient de plus en plus onéreux.

Le prix du gaz n’est pas réglementé, les fournisseurs peuvent donc proposer le prix de leur choix. Ils l’adaptent généralement à la concurrence et y intègrent leur frais de fonctionnement. La plupart du temps, cela se fait au détriment du client. Il ne faut pas, d’ailleurs, se fier aux barèmes tarifaires qu’ils présentent sur leurs sites. Tous peuvent être remis en cause au moment de la signature d’un contrat, si le client décide de négocier. Il a tout intérêt à le faire.

Pour conserver ou gagner des clients, les fournisseurs sont prêts à appliquer des remises qui peuvent s’élever jusqu’à 30 ou 50 % du tarif affiché. La négociation de son contrat de gaz en citerne devient ainsi essentielle. Quelles sont les astuces qui permettent d’obtenir le plus d’avantages ? Elles concernent quatre éléments-clés du contrat :

  • le prix de la tonne de gaz
  • la mise à disposition de la cuve
  • la durée d’engagement
  • les frais de résiliation

Prix de la tonne et mise à disposition de la cuve

Le prix de la tonne va varier d’un fournisseur de gaz en citerne à l’autre. Ce prix varie en fonction de différents critères qui peuvent être la localisation géographique, la consommation annuelle du client, la période de livraison ou l’évolution des prix du pétrole.

Comment cela s’explique-t-il ? Le cours du propane suit celui du pétrole, car ce gaz est un produit issu du raffinage des hydrocarbures ou provient du traitement du gaz naturel. Dans ces deux cas, les opérations qui permettent de l’obtenir dépendent toutes deux du pétrole. On note aussi que, chaque année, les tarifs du propane tendent à baisser durant la saison estivale. C’est à ce moment-là qu’il devient intéressant de passer commande pour faire remplir sa citerne.

Pour faire des économies sur sa facture de gaz, il peut être intéressant de passer commande entre mai et août et de négocier le prix de la tonne de gaz auprès de son fournisseur. Comment faire ? Faire établir un devis chez un concurrent et le présenter à son fournisseur suffit, généralement, à obtenir une adaptation des tarifs.

Le client peut jouer sur la mise à disposition de la cuve. Il est indispensable d’avoir une citerne chez soi lorsqu’on se chauffe au propane. Souvent, cette citerne est louée par le fournisseur et représente un coût qui peut être annuel ou mensuel. Cette citerne est également consignée, à l’image des bouteilles de gaz. Elle doit donc être rendue au fournisseur en cas de rupture de contrat. Une citerne louée nécessite un entretien, ce qui rajoute encore un coût supplémentaire. Elle lie le client au fournisseur pour une durée quasi illimitée.

Acheter sa citerne peut être un bon moyen de limiter cet esclavage. Si l’on est propriétaire de sa citerne, on peut plus facilement changer de fournisseur et en trouver un qui propose des tarifs plus attractifs.

Durée d’engagement et frais de résiliation

La durée d’engagement chez un fournisseur de propane peut être longue. Il n’existe pas, comme dans le cas de l’électricité, de contrat sans engagement. À une époque, ces engagements pouvaient aller jusqu’à neuf ans. Ce n’est plus le cas aujourd’hui. Ils sont, à l’heure actuelle, limités à cinq ans au maximum.

Si le client choisit une durée d’engagement assez longue, le fournisseur va être tenté de lui octroyer une plus grosse remise. Fidéliser le client est un facteur de négociation important dont l’acheteur a tout intérêt à profiter.

Le seul problème que peut représenter un long engagement chez un fournisseur de propane, c’est que les tarifs de ce gaz n’étant pas réglementés, ils sont susceptibles d’évoluer à la hausse tout le temps. Si l’on s’engage pour longtemps, il peut être judicieux de négocier un tarif bloqué avec son fournisseur.

L’autre point noir des contrats de propane, ce sont les frais de résiliation. Ils sont souvent importants et peuvent dissuader le client de changer pour un fournisseur qui propose des prix moins élevés. Ces frais de résiliation concernent le retrait de la citerne et le repompage du gaz restant. Ils sont négociables. Les fournisseurs proposent généralement à leurs nouveaux clients de les prendre en charge afin d’être sûrs de les gagner. Il ne faut donc pas hésiter à les négocier avec son nouveau propanier.

En appliquant ces quelques astuces, il devient possible d’obtenir un contrat de propane plus avantageux.


Choisir le bon parking à Roissy: conseils pour les voyageurs
Comment choisir le meilleur engrais pour garantir des tomates savoureuses et nutritives ?

Plan du site