Cystite aiguë et répétitive : que faire ?

Cystite aiguë

La cystite est une maladie à l’origine de douleur aiguë et gênante au niveau de la vessie. Les femmes sont la plupart des cas victime de cette infection. Mais au fil du temps cette infection risque de devenir chronique et à répétition. Mais comment faire face à une cystite aiguë et répétitive ?

A quel moment peut-on parler d’une cystite à répétition ?

 Si en règle générale, les symptômes de la cystite sont connus, par exemple l’envie incontrôlé d’uriner. Une cystite à répétition peut être définie comme une série d’infection durant une année complète. Le nombre d’infection doit être au nombre de 4 au moins durant cette année. Quant aux cystites récidivantes, ce sont des infections qui touchent l’appareil urinaire de plus de 3 fois  par ans. Contrairement aux cystites à répétition, leurs symptômes sont plus intenses et altère réellement la qualité de vie de la personne touchée.

Une infection urinaire répetitive se produit dans l’une des deux situations suivantes. Tout d’abord, il peut y avoir une persistance bactérienne qui se caractérise généralement par une infection par le même organisme récidivant à de très courts intervalles. Ensuite, il y a les réinfections surviennent généralement à des intervalles plus variés et plus longs et ne sont pas nécessairement causées par le même organisme. Pour plus d’information sur la cystite chronique et le traitement adéquat, consultez le site www.femannose.com.

Comment se fait le traitement d’une cystite aiguë et répétitive ?

 Pour le traitement d’une cystite aiguë, vous pouvez tout d’abord opter pour un traitement sans antibiotique qui est non invasif. Le jus de canneberge est une méthode de traitement naturel populaire depuis de nombreuses années. En effet, il va agir en acidifiant l’urine et en réduisant l’adhérence bactérienne à l’origine de la cystite. Cependant, la teneur réelle en canneberges des jus et des comprimés est très variable et les effets sont donc imprévisibles. Quant au traitement à base d’antibiotiques, elle peut se faire avec de la prophylaxie utilisée sous la forme d’une dose quotidienne. C’est un antibiotique qui est pris pendant une durée de 6 à 12 mois. Pour le traitement d’auto-démarrage, il est généralement initié par le patient, c’est antibiotique empirique de courte durée dès le premier début de ses symptômes ou un signe d’alerte précoce qui est cohérent avec le développement d’épisodes antérieurs de cystite.

Conseils pour prévenir la cystite aiguë et répétitive 

 Pour prévenir la cystite aiguë et répétitive des gestes simples peuvent être faits. Le premier étant de boire une quantité d’eau suffisante d’au moins deux litres. Il faut aussi éviter d’utiliser des produits hygiéniques intimes qui peuvent avoir des effets sur la flore bactérienne de l’appareil urinaire, en particulier chez les femmes.  Ensuite, après avoir pris une douche, il est important de bien s’essuyer les parties intimes, en effet, se sécher correctement va éviter l’apparition des mycoses. Enfin, uriner après chaque rapport sexuel va prévenir les infections urinaires. Mais en cas de doute, il est préférable de consulter un médecin pour recevoir le bon traitement et éviter toute complication grave comme une infection généralisée dans tout le corps.

Découvrir le bio à l’aide d’une box
Pierre Cornaline : composition, origine et vertus